Website Translation Widget

 

website design software
Potton

 

SITE JONES
À VALE PERKINS
CANTON DE POTTON

Magasinez chez AMAZON.CA

 

Le site Jones est remarquable par ses pétroglyphes et par ses vestiges anciens d’un ‘’moulin’’ en pierre. Le terme ‘’moulin’’ a été attribué à ces ruines par les habitants de la région, pensant que ces ruines étaient des restes d’une construction ayant servi de moulin à scie aux premiers habitants de la région.

Un archéologue a fait les analyses du site en 1992 et a été surpris par la dimension des pierres servant à la construction des murs, ‘’n’ayant jamais vu ici au Québec, d’assises d’aussi grandes dimensions’’ sur des constructions  aussi vielles que 10,000 ans qu’il a examinées jusqu’à date.
 

Les vestiges du site Jones sont énigmatiques, car les grosses pierres taillées utilisées pour construire ses murs sont en fait énormes,  quelques-unes pesant plusieurs tonnes. Certaines pierres situées aux alentours du ‘’moulin’’ pourraient être qualifiées de ‘’monolithes’’ car elles sont isolées et de grandes dimensions. Selon ce même archéologue, ‘’l’utilisation de telles pierres pour la construction d’un moulin est inhabituelle au Québec’’.

< Ici, une pierre de linteau de grande dimension. Vu du côté Nord.


Le linteau vu du côté Sud.

 

 


Remarquez les pierres composant les côtés. Elles ont été choisies pour avoir une face droite, pratiquement à l’équerre.


Les énormes pierres empilées dans le ruisseau face au ‘’moulin’’ sont gigantesques. Ces pierres mesurent près de deux mètres carré par env. 20 à 50 centimètres d’épaisseur.


Grâce à un bouton trouvé dans l’enceinte du vestige lors des recherches archéologiques de 1992-93 on a conclu que les vestiges du ‘’moulin’’ dataient environs des années 1850 CE. Malgré ce fait, un doute persiste encore à Vale Perkins. Le résultat des recherches a créé une controverse au sein de la population de Potton lors de sa parution en 1993.

(Hypothèse personnelle: Un vieux dépotoir situé tout près (à quelques mètres seulement)  et sur un terrain plus élevé que les vestiges, aurait pu contaminer le site où sont situés les vestiges et ainsi fausser les résultats depuis une centaine d’années. De même que des enfants jouants dans ces ruines auraient pu perdre ce bouton et ainsi contaminer le site.)

<<<
Remarquez ici la taille de ma boussole située sur le coin inférieur droit de la pierre rectangulaire.
(
Boussole indiquée par la flèche rouge)
 

 

 



M. Gérard Leduc de l’Association du patrimoine de Potton affirme que le ‘’moulin’’ est plus vieux que veux bien le montrer les recherches archéologiques. N’ayant pas été satisfait du résultat de ces recherches, il a  lui-même payé des analyses au C14 de piquets d’alignement trouvées près des vestiges. Le résultat fut stupéfiant avec une date de 1400 CE, 450 ans plus vieux que les témoins archéologiques recueillis.

Les archéologues, en bon gestionnaires de projet, n’avaient pas voulu effectuer ces tests en 93, car ils estimaient probablement que les preuves étaient assez convaincantes et que des dépenses supplémentaires n’étaient pas nécessaires vu la preuve scientifique irréfutable de la découverte du bouton dans l’enceinte même du ‘’moulin’’ et d’autres éléments historiques d’archives.
 

 

 

 

Dans toute cette histoire, il y a un autre fait troublant. Selon ces mêmes recherches  les colons des années 1800-1900 auraient utilisés les pierres des murs du ‘’moulin’’ pour construire les fondations de leurs propres maisons! Est-ce qu’ils sont responsable de l’état actuel des ruines? Probablement un peu à cause des pierres qui ont été enlevées, mais il y a peu de chance que ce soit eux qui aient laissé des pierres énormes couchées sur le sol dans l’entourage immédiat du ‘’moulin’’ ou empilées dans le ruisseau. Le site semble avoir été abandonné d’urgence et depuis très longtemps vu l’épaisseur de mousse que l’on retrouve sur les ruines ainsi que l’âge approximatif de 150 ans des arbres qui ont poussés sur les murs, déterminé par dendrochronologie par M. Gérard Leduc. Pourquoi aurait-on inachever une telle construction? Un moulin construit sur de telles bases aurait survécu à bien des décennies et on l’aurait utilisé longtemps.

Et le ‘’moulin’, s’il en fut un, ne fut probablement jamais terminé. Les recherches n’ont pas démontré qu’il y avait une relation directe entre les vestiges et les pétroglyphes situés à quelques centaines de mètres à l’Est ou tout autour des ruines, car aucune pierre utilisée dans la construction du ‘’moulin’’ ne porte de pétroglyphes. Par contre plusieurs pierres situées tout autour des vestiges portent des pétroglyphes, dont quelques-uns sont similaires à ceux trouvées et identifiés par le Dr. Barry Fell en Virginie occidentale. (W.VA.)(Fig. 8E) ainsi que ceux retrouvés à Foster au Québec par M. Leduc en 1994.  Si ces pétroglyphes ont été gravés par le même groupe de personnes, ceci nous montre en fait que ces personnes avaient un territoire très étendu.

 

COMPARAISON DE PÉTROGLYPHES RETROUVÉS AU SITES JONES
VS CEUX TROUVÉS PAR BARRY FELL AU WYOMING.
Voir le lien pour plus de détails.


La plupart des pétroglyphes trouvés dans l’entourage immédiat des ruines sont gravés sur des pierres  arrondies, de grosseurs et de formes différentes. Par contre, un groupe de pétroglyphes a été gravé sur un affleurement rocheux de moyenne dimension situé en aval des ruines. Cet affleurement ancien qui porte le nom de ‘’pierre indienne’’ et ‘’pierre celte’’ a originalement été aplani pour recevoir des gravures de formes triangulaires, en forme d’échelle, de charpente de bâtiment, de constellations,  en forme de X, de traits divers et d’assemblages de traits semblables à ceux déjà identifiés comme étant des runes celtes.

Aplanir cet affleurement a dû représenter un défi de taille pour quelqu’un qui ne possédait pas d’appareils mécaniques pour polir cette surface. Et selon l’étude que j’ai faite, plusieurs traits formant les pétroglyphes ont été gravés selon des angles précis se retrouvant dans les différentes figures.


D’ordinaire les pétroglyphes peuvent être d’origine naturelle ou encore être le résultat d’activités humaines, comme par exemple des marques laissées par la charrue d’un cultivateur ou par le mouvement des glaciers lors de la dernière période glacière, etc..

Mais selon moi, ceux que l’on retrouve sur le site Jones ont une tout autre origine! Bien que certains traits semblent être accidentel ou naturel, la majorité des pétroglyphes à la surface de cette pierre sont d’origine humaine volontaire. Ils ont été gravé selon un plan précis, ayant une signification qui reste à déterminer. Selon certains archéologues, les pétroglyphes du site Jones sont des traits gravés sur la surface de la pierre avec un outil pointu ou arrondi.

Le pétroglyphe que l’on voit ci-contre, que j’ai nommé 1D selon sa disposition sur la pierre, représente probablement une constellation. Pour en connaître plus sur cette théorie, voir la page:
Étude-Pétros

Lorsque mon étude des pétroglyphes sera complétée, je la publierai sur ici.
 

Voir aussi les résultats sommaires
de mon étude des pétroglyphes de la Pierre indienne-celte.

PLUS D’INFOS...

 

GALERIES PHOTOS PÉTROGLYPHES ET ‘’MOULIN’’

#1 Pierre Indienne-Celte

#2 Pierre au complet

#3 Groupes

#4 Glyphe 1D

#5 Glyphe 1D dessiné

#1 Pierre Indienne-Celte

#2 Pierre au complet

#3 Groupes

#4 Glyphe 1D

#5 Glyphe 1D dessiné

#6 Glyphe 1A-1B-1C-1E-1F-1G

#7 Charpente

#8 Glyphe 1E

#9 Glyphe 1G

#10 Glyphe 2B

#6 Glyphe 1A-1B-1C-1E-1F-1G

#7 Charpente

#8 Glyphe 1E

#9 Glyphe 1G

#10 Glyphe 2B

#11 Glyphe 4A

#12 X central

#13 Oeil de Bel

#14 Pierre de direction

#15 Pierre de direction Owl's Head

#11 Glyphe 4A

#12 X central

#13 Oeil de Bel

#14 Pierre de direction

#15 Pierre de direction Owl's Head

#16 Glyphe 1D

#17 Rapporteur d'angle

#18 Paysage merveilleux.

#19 Vestiges du ''moulin''

#20 Dalles empilées

#16 Glyphe 1D

#17 Rapporteur d'angle

#18 Paysage merveilleux.

#19 Vestiges du ''moulin''

#20 Dalles empilées

#22 Mur Sud

#23 Trous de forage (Cup marks)

#24 Mur Nord

#25 Linteau

#26 Linteau 2

#22 Mur Sud

#23 Trous de forage (Cup marks)

#24 Mur Nord

#25 Linteau

#26 Linteau 2

#27 Linteau 3

#28 Linteau

#29 Roches empilées

#30 Mur Sud

#31 Mur Sud

#27 Linteau 3

#28 Linteau

#29 Roches empilées

#30 Mur Sud

#31 Mur Sud

#32 Coin Sud-Est

#33 Coin Est-Sud

#34 Mur Sud

#35 Mur Est

#36 Traces...

#32 Coin Sud-Est

#33 Coin Est-Sud

#34 Mur Sud

#35 Mur Est

#36 Traces...

#37 Traces...1

#38 Traces...2

#39 Traces...3

#40 Vieille du ruisseau

#41 Vieille du ruisseau 2

#37 Traces...1

#38 Traces...2

#39 Traces...3

#40 Vieille du ruisseau

#41 Vieille du ruisseau 2

 

 

Ref.:

  • America B.C., Artisan Publishers, Barry Fell
  • Étude de potentiel archéologique du site Jones à Vale Perkins, Partie #2 Les pétroglyphes et leurs éléments graphologiques, Pierre-Jacques Ratio Juin 1992
  • Megaliths, myths and Men, An introduction to Astro-Archaeology, Peter Lancaster Brown, Dover Publications, inc.
  • Stonehenge and other British stone monuments astronomically considered. Sir Norman Lockier.1906.
  • Manitou. The sacred landscape of New England’s native civilization. Byron E. Dix, James W. Mavor. Inner Tradition International, Ltd.
  • The Hooked X. Key to the secret history of North America. Scott F. Wolter,. North Star Press of St-Gould, Inc.
  • Inventaire du potentiel archéologique du site Jones, Vale Perkins, Canton de Potton, Automne 1992: Le moulin, le Dépotoir et le Monticule de pierre. Archéobec 1993. Pierre-Jacques Ratio, Robert Bilodeau
  • Les pétroglyphes du site Jones à Vale Perkins, Canton de Potton. Notes de recherche. Daniel Arsenault, archéologue consultant, octobre 1993.
  • Potton: Un canton à découvrir. La pierre indienne-celte. L’association du patrimoine de Potton, Inc.
  • http://www.jgiesen.de/obliquity/index.html
  • CHRISTIAN MESSAGES IN OLD IRISH SCRIPT DECIPHERED FROM ROCK CARVINGS IN W. VA. Barry Fell. Figure E
  • http://cwva.org/wwvrunes/wwvrunes_3.html

©2010 Denis Bombardier, Québec, Canada.

 

[Accueil] [Welcome] [Rechercher] [Géologie] [Paléontologie] [Archéologie] [Archéo-Astro] [Potton] [US Stonehenge] [Vidéo-Pano] [PaléoArt] [Quiz] [Liens] [Contact] [Carte du site]

 Paleo.dbvision360.com est un participant de Amazon.com.ca Associates Inc Program,
un programme de publicité affiliée conçu pour fournir aux sites un moyen de gagner des revenus de publicité en annonçant et en plaçant des liens vers Amazon.ca, ainsi que de Google Adsense.